Coup de coeur

"Le quatrième mur" (Sorj Chalandon, Grasset, 2013)
Un jury de lycéens a attribué son Goncourt à ce livre beau et terrifiant. Un metteur en scène a un projet utopique : monter une pièce de théâtre sur la ligne de front pendant la guerre au Liban, en 1982. Il pense ainsi voler quelques heures à la guerre. Sorj Chalandon, ancien reporter de guerre, parle de ce qu'il a vécu, de ce que ses yeux ont vu... Et je vous l'assure, aucun lecteur n'en sortira indemne !

Citation
"- Je sais ce qui s'est passé à Damour.
- Non. Ne dites pas ça. Vous ne savez pas. Personne ne sait ce qu'est un massacre. On ne raconte que le sang des morts, jamais le rire des assassins. On ne voit pas leurs yeux au moment de tuer. On ne les entend pas chanter victoire sur le chemin de retour. On ne parle pas de leurs femmes, qui brandissent leurs chemises sanglantes de terrasse en terrasse comme autant de drapeaux." (p.185)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire